Le baptême selon l’âge du futur baptisé : pour quelles raisons ?

Publié le , par Maison Laudate
Catégories :

La cérémonie de baptême dans la tradition catholique marque la venue au monde d’un enfant, et ce moment unique nous rassemble. C’est une opportunité d’accueillir votre bébé dans la famille chrétienne. À cette occasion, vous choisissez pour votre enfant une marraine et un parrain. Quand est-ce qu’un bébé est baptisé de nos jours ?

Le baptême selon l’âge du futur baptisé

Il est courant qu’un enfant reçoive le baptême avant de fêter son premier anniversaire.

En effet, si les parents décident de le faire baptiser en bas âge, ils pourront néanmoins patienter le temps qu’il soit suffisamment grand pour faire son choix de religion. En réalité, pour devenir chrétien, aucune restriction d’âge n’est exigée ;

dans le cas des moins de trois ans, il est nécessaire que les parents fréquentent les rencontres de formation au baptême en vue de communiquer à leurs enfants les valeurs chrétiennes

À compter de l’âge pour lequel il a été baptisé, ce futur baptisé peut bénéficier de cours de sensibilisation à la religion ou de catéchisme. Cette formation religieuse lui donnera toutes les connaissances requises afin de prendre sa décision.

Tout comme les adultes, les enfants suffisamment âgés pour être conscients de leurs obligations accomplissent une démarche de préparation au baptême en suivant des cours de catéchèse. Pendant la cérémonie, ils formulent eux-mêmes leur propre engagement.

Faut-il baptiser le bébé à très jeune âge ?

La plupart du temps, on procède au baptême au cours des premiers mois de la vie, mais cette pratique n’est pas forcément obligatoire. En effet, et ce jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, on faisait baptiser les bébés durant les premières à peine quelques heures de leur existence, en raison d’un taux de décès infantile très important, et on souhaitait garantir que les bébés, s’ils décèdent, accéderont au paradis.