Offrir une gourmette pour un baptême : est-ce possible ?

Publié le , par Maison Laudate
Catégories :

Les occasions où l’on peut accorder un bijou à un nourrisson sont diverses. Toutefois, il est indispensable de se conformer à quelques protocoles lors de ces occasions. Ainsi, dans le cas d’une réception à caractère religieux, telle qu’un baptême, il est courant de proposer un bijou confessionnel. Il peut notamment s’agir d’une médaille de baptême ornée d’une croix, avec une colombe ou encore un saint. Mais aujourd’hui, on a de plus en plus recours à la gourmette.

Est-il possible d’offrir une gourmette pour un baptême ?

Les parrains et marraines sont autorisés à remettre la gourmette de baptême à condition qu’ils la soumettent aux parents.

La tradition n’étant pas obligatoire, aucune règle précise à ce sujet n’a été adoptée ; cela relève davantage de la tradition et non de l’obligation. Il convient néanmoins de se concerter à ce sujet pour éviter de multiplier les cadeaux.

La gourmette de baptême peut aussi bien être accordée à un garçonnet qu’à une fillette. Il se présente sous la forme d’un bracelet, fréquemment en argent, qui est constitué par une chaînette à laquelle une barrette plate est accrochée. Sur cette dernière sont notamment inscrits la date de naissance, les prénoms du baptisé et le jour du baptême.

Pourquoi offrir une gourmette au baptême ?

Dans les faits, la remise de la gourmette aux baptisés ne répond à aucune motivation spécifique. La mode est née à partir des années 50. Il semble qu’il n’y a nulle notion religieuse derrière cet accessoire symbolique, ce qui explique pourquoi le bracelet peut être présenté lors des baptêmes laïques ou en toute autre circonstance qui souligne la naissance du bébé.

Par ailleurs, pour les mêmes motifs, le moment opportun pour le proposer ne fait pas non plus partie des règles à respecter. Dans le cas où le bracelet est distribué lors de la cérémonie suivant le baptême, les détails logistiques sont plus limités.