Le post-partum : comment s’y préparer sereinement ?

Publié le , par Maison Laudate
Catégories :

À la suite d’un accouchement, toutes les préoccupations sont tournées vers le nourrisson. On s’intéresse à son sommeil, à son éveil et à sa croissance. Mais que dire à propos des nouvelles mamans ? On appelle généralement cette période très spéciale qui succède à la naissance, la période post-partum.

Cette dernière, qui s’étend de la date de l’accouchement jusqu’au 3e mois de la vie du bébé, est une étape importante dans la vie des parents. Il faut bien sûr se remettre de l’accouchement, mais également apprendre à connaître son bébé et à rééquilibrer son rythme de vie. Nous verrons, dans cet article, comment se préparer sereinement à la période du post-partum.

Préparer la période postnatale

Les semaines du congé prénatal peuvent être très utiles pour vous permettre de vous préparer sur différents plans :

Prévoyez pour votre famille et/ou pour vous-même des plats que vous pourrez congeler et réchauffer en un rien de temps lorsque le nouveau-né entrera dans la famille. À défaut de cuisiner, approvisionnez votre congélateur en aliments surgelés du commerce.

Dressez une liste des tâches à effectuer après la naissance : démarches administratives, rendez-vous avec le médecin de votre bébé, organisation de votre retour au travail, etc.

Apprenez à manipuler tout le matériel destiné à votre bébé.

Aménager des coins nuit et bain pour le petit bébé

Vous comprendrez certainement que ce sont seulement les situations réelles avec votre bébé qui vous feront déterminer, au fur et à mesure, quelle sera la meilleure façon d’organiser votre maison, mais certaines mesures doivent être prises au préalable pour assurer la sécurité de votre bébé.

Le coin bain

Inutile de miser sur des baignoires imposantes et envahies d’accessoires. Privilégiez plutôt le bien-être et la sécurité de votre enfant, en particulier si un seul des parents lui fait prendre son bain. Pour ce faire, pensez à disposer dans la salle de bain une quantité suffisante de fournitures pour bébé.

Le coin nocturne

Que vous décidiez de donner le sein ou non à votre enfant, de le mettre dans votre chambre ou dans la sienne, il ne faut pas oublier que celui-ci vous réveillera la nuit. Il est donc utile de mettre à votre portée les objets dont vous aurez éventuellement besoin pour votre bébé.

Reposez-vous autant que possible

Le repos et le sommeil doivent être obtenus dès que ce sera possible. Il faut garder à l’esprit que vos nuits risquent d’être mouvementées, que vous ne pourrez plus dormir de la même façon que jadis, que vous serez obligée de laisser votre corps se remettre de la naissance et que la journée sera remplie de nouvelles choses à gérer et à organiser. Par conséquent, aussitôt que vous avez endormi votre bébé, couchez vous au même moment que lui. Le repos est fondamental pour assurer un bon début d’allaitement.

Définissez des objectifs quotidiens simples

Au fur et à mesure que la journée avance selon le rythme de bébé, concentrez-vous sur les priorités : alimentation, sommeil et hygiène. Dans la mesure du possible, intégrez dans la journée une ou deux tâches supplémentaires à celles qui vous préoccupent.

Le principal défi quotidien est le bien-être de votre bébé, de votre partenaire et de vous-même. Les autres tâches pourront être reportées à plus tard ou être confiées à d’autres personnes. Vous devez simplement vous laisser aller et apprendre à accepter que tout ne se déroule pas comme vous l’aviez planifié.

Formez un binôme parental en restant unis

Vous constaterez rapidement que, malgré sa petite taille, un bébé occupe quasiment tout le temps des deux parents. Mettez-vous d’accord pour partager les tâches quotidiennes autant que possible, tout en prenant le temps de contempler ce petit bout de chou que vous venez de concevoir ensemble. En ce qui concerne la vie de couple, veillez à ne pas vous laisser submerger par les événements. Conservez autant que possible vos habitudes de couple et par-dessus tout, échangez sans cesse sur vos sentiments, votre expérience, votre bébé, les moments difficiles et même sur la vie sexuelle qui doit reprendre. Rappelez-vous que la fatigue et les différences de mode de vie peuvent provoquer des moments de tension et de désaccord. En d’autres termes, faites preuve de tolérance et de patience à l’égard de l’autre.

Prenez soin de vous physiquement et émotionnellement

La grossesse et l’accouchement ont laissé des séquelles importantes, soit au niveau physique, soit au niveau émotionnel. Il aura fallu 9 mois à votre corps pour s’adapter et il lui faudra du temps pour se rétablir.

Prendre soin de soi physiquement

Que votre accouchement ait eu lieu par voie basse ou par césarienne, il faudra du temps pour permettre à votre corps de récupérer et de cicatriser. Outre les médicaments qui s’avèrent souvent indispensables, vous aurez besoin de vous réadapter à votre corps qui a déjà rempli sa mission. Veillez donc à prendre soin de votre corps en vous alimentant et en vous hydratant correctement. Offrez-vous, après la naissance de votre bébé, des habits pratiques, agréables à porter et dans lesquels vous vous sentirez à l’aise. La seule règle que vous devez appliquer est de faire preuve de bienveillance et de gentillesse envers vous-même. Reprenez tranquillement vos activités sportives, si possible, après avoir entrepris une rééducation périnéale.

Prendre soin de soi émotionnellement

Soyez attentive à vous-même, confiez-vous, versez même des larmes si nécessaire. En cette période post-partum, préparez-vous à faire face à de nombreux changements physiques et émotionnels en passant par des épisodes de joie, mais également des moments de crainte et d’anxiété vis-à-vis de votre nouveau-né.

On parle de baby-blues, qui affecte trois femmes sur quatre, suivant la première semaine de l’accouchement et souvent lié à des modifications hormonales ; il est donc tout à fait justifié et temporaire. Par contre, si vous sentez que chaque moment devient une véritable épreuve, qu’il vous arrive de vous sentir extrêmement mal, il peut s’agir d’une dépression postnatale. Si tel est le cas, une consultation auprès d’un professionnel de la santé est indispensable.

Sachez qu’un bébé pleure

Parmi les principales craintes et appréhensions de la période, le post-partum et la naissance d’un bébé, nous citons sa façon de communiquer en cas de manque : les pleurs. Votre bébé est obligé de compter sur vous pour grandir et évoluer. Ainsi, pour vous signaler un problème, il pleurera.